Marché du travail.

Samedi 13 décembre 2014



24 commentaires sur “Marché du travail.”

  1. Olaf a dit :

    Whouaa, un handicapé… mental ! Encore heureux qu’il n’est pas en plus homosexuel… Blague à part, Jeromeuh, il y a des gens qui luttent tous les jours pour qu’il y ait plus de place pour la différence dans notre société. Sans doute est-il difficile de trouver une voie médiane entre la censure politiquement correcte et l’exclusion bête et méchante, mais là, pour le coup, vous tombez un peu à côté.
    Connaissez-vous ceci : http://magazin.jobmensa.de/das-vorstellungsgespraech/

  2. jeromeuh a dit :

    Se détendre et relire la blague.

  3. ohman85 a dit :

    Je suis entièrement d’accord avec le commentaire d’Olaf. J’apprécie l’humour habituel de vos dessins mais le sarcasme parisien bobo et obligatoire a encore frappé. La seule différence entre une personne homosexuelle et une personne handicapée mentale, c’est que l’une peut se défendre, tandis que l’autre non. Mais l’erreur est humaine, elle… Bonne continuation…

  4. Hugo a dit :

    Olaf, ici la blague est que ce n’est pas flatteur pour Jeromeuh que d’avoir été remplacé par un handicapé mental.

    Au risque de faire une comparaison grossière, si on confiait votre travail à un enfant de 10 ans, et qu’il se débrouillait aussi bien que vous, ça ne flatterait pas votre égo, et je ne crois pas me tromper en disant cela.

    A bon entendeur :)

  5. Yann a dit :

    Jeromeuh est juste dans le second degré. On respire et on sourit.

  6. Lou a dit :

    La blague, c’est que c’est drôle parce que la femme blonde dit à l’homme brun qu’il est moins doué/compétent qu’un handicapé mental. C’est drôle, parce que c’est un peu une insulte/moquerie, qu’on nous dise qu’on est moins doué qu’un handicapé mental. C’est drôle, parce que les gens, normalement, ils sont plus doués/compétents qu’un handicapé mental. Hein? Sinon, pourquoi serait-ce une plaisanterie moqueuse que d’y être comparé?
    C’est drôle, parce qu’on utilise les handicapés mentaux pour charrier quelqu’un sur sa compétence(je préfère ne pas croire intellect). Moins directement que d’habitude, mais c’est toujours le processus.

    lolilol
    J’essaie de rire. Vraiment.
    Ca vient pas.

  7. Lou a dit :

    (J’en profite pour dire que j’aime bien ton travail. Mais c’est toujours un peu insultant de répondre à une personne qui critique le message sous-jacent d’une vanne (qu’on soit dans la même perception ou non) « détends-toi et relis »
    En tout cas, très condescendant. )

  8. jeromeuh a dit :

    Je déteste VRAIMENT expliquer mes strips.

    ELLE se moque de lui parce qu’il est vexé d’avoir été remplacé par un travailleur handicapé…

  9. Fabienne a dit :

    Ne t’inquiète pas, il y en a qui avaient compris.

  10. Céline a dit :

    C’est la dérision et le sens de l’humour qui subit la crise.
    On ne peut plus rien écrire ou dire sans blesser une communauté, un groupe, une personne. On ne peut plus rire des religions, du handicape, de la sexualité, des enfants, des complexes, de la politique, du physique… Il faut être politiquement correcte pour tout et partout.
    J’espère qu’en dehors du web, vous n’oubliez pas de reprendre vos amis ou collègues lorsqu’ils balancent une (bonne, mais discutable) vanne qui peut blesser quelqu’un, et que surtout vous ne riez pas à cette blague.
    Ici, c’est peut-être la structure du strip qui fonctionne moins bien que d’autres, tout simplement… pas le sujet.

  11. Céline a dit :

    (qui [subiSSENT] la crise, pardon)

  12. Melo a dit :

    Une blague qu’il faut expliquer, c’est pas une bonne blague… Petit ratage pour le coup ! Ca arrive ;)

  13. tom O'méga a dit :

    Etre vexé d’avoir été remplacé par un handicapé peut à la limite se comprendre.
    Mais ce qui est dérangeant pour ma part, c’est la dernière bulle en fait.
    « c’est la crise, ils sont de plus en plus exigeants, même pour les tafs de merde »
    ça sous-entend que le taf de merde est attribué aux handicapés mentaux, c’est pas glorieux comme association d’idée.
    Ca serait plus sympa de se réjouir qu’un handicapé s’insère dans le monde du travail. dommage.
    je connais ce blog qui se veut humoristique, mais là c’est un degré très profond.
    ça sera de meilleur goût pour un prochain post.

  14. nigloo a dit :

    comme on dirait dans ma campagne: »y’en a qui cherchent midi à quatorze heures »! :)

  15. François a dit :

    MDRRRR ca me semble pourtant bien clair rassure-toi Jeromeuh ! :)

    Je trouve ça d’autant plus intéressant qu’on a tous à certain moment donné des réactions un peu « débiles » qu’on relativise après avoir réfléchi un peu… ou après avoir eu la réaction d’une bonne amie un peu cash :D :)

    Je ne parlerai pas pour Jeromeuh évidemment, mais ce serait bien que certains n’oublient pas qu’un auteur, un artiste ne s’exprime pas uniquement à travers un seul personnage (même s’il semble « autobiographique ») et que les autres personnages sont aussi là pour dénoncer, mettre en reliefs, confronter différents points de vue, différentes façon de penser, de réagir… (comme dans la vie réelle d’ailleurs)

  16. Jadore a dit :

    j’adore quand les politiquements corrects se tapent dessus pour savoir celui qui a le cœur le plus gros.

    « Nan mais moi je comprends mieux que toi la souffrance des z’handicapés tu vois, et ce que tu as écrit là c’est vexant pour telle ou telle communauté, tu devrais avoir honte! ».

    Oser dire qu’un travailleur normal (tiens, un mot piège) serait mieux adapté à un travail intellectuel qu’un travailleur handicapé mental… C’est vrai quoi. Quelle honte.

    Ah tiens sinon. J’ai bossé avec une handicapée physique lourde avec qui j’ai gardé contact. Je lui ai montré tes commentaires Lou via skype à l’instant. Elle a rigolé à la BD et elle t’emmerde.

  17. ohman85 a dit :

    C’est extraordinaire ! Ce dessin est l’expression même du politiquement correct ! C’est-à-dire ce besoin de dérision où tout est bon pour faire marrer, où tout se vaut, même mettre sur le même plan l’idiotie humaine (dont on rit depuis la nuit des temps et c’est tant mieux) et le handicap mental, sous prétexte de « il ne faut pas discriminer les personnes handicapés non plus, ils sont comme les autres ». Eh non ! Ils sont différents, et c’est ce qui fait leur richesse…

  18. fabisounours a dit :

    Go Jéromeuh !

    La blague était compréhensible.
    Et heureusement on peut encore rire de tout (on peut ? )

    Stoppons d’être tout le temps politiquement corrects. Ce genre de réactions pousse les artistes comme Jeromeuh à s’auto-censurer pour éviter un débat non productif sur son blog (ce que je comprends, c’est chiant)…
    D’où notre société auto-censurée de partout, tout le temps…

  19. Elle a dit :

    Mais du coup … c’était quoi ton job ?

  20. Cédric a dit :

    Sujet sensible, humour sensible.
    Je ne réagis que pour dire que je n’attendais pas de J. une réaction aussi violente.

  21. LeCholito a dit :

    Hilarant.

    Mais sans surprise, la polémique a (bêtement) enflé sur ce post. Pourtant, la blague n’est pas dégradante pour les handicapés mentaux.
    D’ailleurs considérer que l’ont peut rire sans honte des personnes valides et pas des handicapés (je parle de rire ensemble, pas de railleries mesquines ou méchantes) est une attitude discriminatoire.

    Je vous conseille de jeter un œil au spot de sensibilisation « The Eyes Of Child » de l’association Noémi, c’est très enrichissant : https://www.youtube.com/watch?v=WB9UvjnYO90

  22. PauPau a dit :

    Merci LeCholito.

    Définition Wikipédia :
    Le handicap mental (retard mental, dans le langage courant) est un trouble généralisé perçu avant l’âge adulte, caractérisé par un déficit et un dysfonctionnement cognitifs dans au moins deux fonctionnements adaptatifs. Aujourd’hui, par conséquent, un individu ne peut être strictement considéré comme retardé mental pour la seule raison qu’il possède un quotient intellectuel inférieur à 70.

    QI de 70 à 80 : zone marginale d’insuffisance : lenteur, débilité, zone limite de l’arriération mentale (6 à 7,4 % de la population)
    QI de 90 à 110 : intelligence normale ou moyenne (45 à 60 % de la population)

    ça va? Les armées de la bienséance sont calmés?

  23. Nico a dit :

    C’est ça maintenant : on ne peut plus plaisanter sans voir les chantres du politiquement correct qui réagissent (à tort -le plus souvent-ou à raison).
    Maintenant, seul quelqu’un de la « communauté » visée par la blague peut la sortir. Donc pour être drôle, Jéromeuh, tu as le droit de critiquer les homos, les hommes, les bobos, les personnes d’origine iranienne… Pour les autres, c’est niet !

    Le futur grand comique, pour être universel devra être un homme et une femme, juif et musulman, noir, belge, écossais, petit, gros, handicapé…

    Alain Chabat disait que aujourd’hui, ils ne pourraient plus refaire les sketchs des nuls (genre royal rabbin) sans être cloués au piloris.

  24. B. a dit :

    Le validisme est une discrimination comme une autre…
    Hop on texte magique :
    http://www.egalitariste.net/2013/04/21/lhumour-est-une-arme/